Portrait+papiers-N&B-optimized.png

About Sylvie...

Sylvie Perrin was born in Lyon (France), where she currently lives. From the age of six, she expressed her desire to become a painter and thereafter never considered a B plan for her studies.

A few years later, graduated from the Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon, she began her career as an illustrator for the press, publishing and advertising between Paris and the Netherlands, where she settled for six years.
During these years, she expressed her creativity either through modeling, painting, drawing, graphics or design.
She also worked in New-York as the artistic director on a BET tv channel puppet show, “The Fabulous Reggae Dogs”.

Along with her activity, she has never stopped creating collages from magazines and old paper, for her own pleasure. Wanting to develop this more personal artistic expression, she has been making collages for a few years by collecting advertising or event posters on the walls of the city of Lyon.
She now exhibits her work in galleries in France, Switzerland, the United States, the Netherlands and on the internet.

In reference to her primary activity as an illustrator, and to avoid confusion linked to her very common last name, she signs her works Sylvie Perrin Queenofclay.

Statement

I have always expressed my emotions through positive and joyful works, regardless of the medium. The discovery of collage while I was a student at The Beaux-Arts School made me want to go further in this field. I mainly use posters peeled off from the walls of the city of Lyon. They are a wonderful palette of colors and typographies, washed out by the sun or altered by successive layers of glue.

I cut, tear, decompose and recompose in resolutely urban and dynamic forms this material which, by nature, is ephemeral. I give it a second life.
The use of a layer of transparent and shiny resin finish on each piece glorifies these discarded raw materials and illuminates them. Each of my collages, as a tribute and to keep the memory of where it comes from, is named after a street or a district of Lyon.

I cannot say whether being a spatio-temporal synesthete has any influence on my work (a few additional synaptic connections between certain regions of my brain allow me to experience time as a spatial construction). The point is that typographies, spatio-temporal series of digits, words that read backwards, letters that "fly away" and follow their own logic, etc. are part of my inner workings: a nice mess in a way!

En quelques mots...

Sylvie Perrin est née à Lyon (France), où elle vit actuellement. Dès l’âge de six, ans elle exprimait son désir de devenir artiste peintre et n’a par la suite jamais envisagé de plan B pour ses études.

Quelques années plus tard, diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon, elle a débuté sa carrière d’illustratrice pour la presse, l’édition et la publicité entre Paris et les Pays-Bas, où elle s’est installée pendant six ans.
Durant ces années, elle a exprimé sa créativité soit par le modelage, la peinture, le dessin, le graphisme ou le design.
Elle a également travaillé à New-York en tant que directrice artistique sur un show télévisé pour la chaîne BET, The Fabulous Reggae Dogs.

En parallèle de son activité elle n’a jamais cessé de créer des collages à partir de magazines et de vieux papiers, pour son propre plaisir. Voulant développer cette expression artistique plus personnelle, elle réalise depuis quelques années des collages en récupérant des affiches publicitaires ou évènementielles sur les murs de la ville de Lyon.
Elle expose dorénavant son travail dans des galeries en France, en Suisse, aux Etats-Unis, aux Pays-Bas et sur internet.

En référence à son activité première d'illustratrice, et pour éviter les confusions liées à son patronyme très commun, elle signe ses oeuvres Sylvie Perrin Queenofclay.

Démarche artistique

J’ai toujours exprimé mes émotions à travers des oeuvres positives et joyeuses, quel que soit le médium. La découverte du collage alors que j’étais étudiante aux Beaux-Arts m’a donné l’envie d’aller plus loin dans ce domaine. J’utilise principalement des affiches décollées des murs de la ville de Lyon. Elles sont une merveilleuse palette de couleurs et de typographies, délavées par le soleil ou altérées par les couches successives de colle.

Je découpe, déchire, décompose et recompose sous d’autres formes résolument urbaines et dynamiques ce matériau qui, par nature, est éphémère. Je lui redonne une seconde vie.
L’application d’une couche de résine transparente et brillante permet à mes oeuvres, faites à partir d’un matériau brut issu de la rue, d’être magnifiées pour mieux entrer dans la lumière. Chacun de mes collages, comme un hommage et pour garder la mémoire d’où il vient, porte le nom d’une rue ou d’un quartier de Lyon.

Je ne saurais dire si le fait d’être synesthète spatio-temporelle à une quelconque influence sur mon travail (quelques connexions synaptiques supplémentaires entre certaines régions de mon cerveau me permettent de vivre le temps comme une construction spatiale). Le fait est que la typographie, les suites de chiffres spatio-temporelles, les mots qui se lisent à l’envers, les lettres qui «s’envolent» et suivent leur propre logique, etc. font partie de mon fonctionnement interne : un beau bazar en quelque sorte !